Écoquartier des Bergères de Puteaux
Actualités

Ouest Village, une nouvelle résidence emblématique à Puteaux

Inauguré le 13 septembre dernier par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Maire de Puteaux, Fabrice Desrez, Président Directeur Général de la société « Les Nouveaux Constructeurs » Marc et Nada Breitman, les architectes en charge du projet, le programme immobilier « Ouest Village », s’impose comme l’un des fleurons de l’ÉcoQuartier des Bergères.

Ce projet d’envergure porté par la Ville, lancé le 25 mai 2018, a donc touché à sa fin. Un peu plus de trois ans de travaux pour un résultat remarquable qui fait écho aux souhaits de la ville de Puteaux : faciliter la création de nouveaux logements de qualité et peu énergivores sur ce territoire d’avenir. « Au sein de l’ÉcoQuartier des Bergères, Ouest Village révèle l’art de vivre putéolien, entre tradition et innovation », a réagi Joëlle Ceccaldi-Raynaud, lors de l’inauguration. « La qualité de vie des Putéoliens fait partie de mes plus grandes préoccupations et ces nouvelles résidences, entourées d’espaces de loisirs arborés et fleuris, de cheminements doux et à proximité immédiate des commerces (une boulangerie et un opticien en pied d’immeuble), des transports et des infrastructures publiques (ouverture d’une crèche de 70 berceaux en 2022, Ndlr), sont à coup sûr un nouveau lieu convivial qui favorisera le lien social. »

Un marqueur d’entrée de ville

Composé de 160 logements, de 2 à 5 pièces, et répondant aux préoccupations actuelles, Ouest Village prend de la hauteur grâce à ses tours monumentales à la française de 16 étages, inspirées des buildings des
années 30, dominant le rondpoint des Bergères. Leurs grandes loggias à colonnades offrent une vue sublime sur l’ouest parisien, la tour Eiffel et le bois de Boulogne mais également La Défense et le Mont Valérien.

« Nous avons souhaité un bâtiment qui soit parfaitement intégré à son territoire. Par exemple, les tours ont conservé une échelle humaine tout en évitant l’étalement urbain. Elles jouent en plus un rôle de repère dans
l’ÉcoQuartier et à Puteaux grâce à leurs toitures éclairées la nuit », relèvent Marc et Nada Breitman, les architectes en charge du projet . « L’une des spécificités de ce projet est que chaque appartement dispose d’un espace extérieur, une loggia ou un balcon. C’était primordial vu la période que nous vivons actuellement », note Marc Breitman.

Intérieur chic et élégant

Au sein des résidences, les halls d’entrée majestueux font la part bel le au marbre alors que les tonalités contemporaines et les luminaires design participent au charme des lieux . « Nous habitions à Rueil Malmaison lorsque nous avons entendu parler de l’EcoQuartier de Puteaux et de ces nouvelles résidences magnifiques aux architectures atypiques. Nous avons tout de suite adhéré à ce projet d’avenir », se souviennent Vincent et Bouchra, les heureux propriétaires depuis le 16 septembre d’un appartement au sein de la résidence. « Nous sommes, qui plus est, très heureux de nous installer à Puteaux car nous savons que c’est une ville dynamique », a joute Bouchra.

Un lieu de vie au cœur vert

Au pied des résidences, le cœur du rondpoint des Bergères accueillera prochainement un parc de près de 1,8 hectare dévolu aux piétons, grâce au pont végétalisé recouvrant la RD913. Au programme, des espaces de repos et de promenade agrémentés de ponts, belvédères, murs végétalisé, fontaines et cascades… En somme, un quartier métamorphosé à deux pas de la Grande Arche de La Défense, placé sous le signe de la mixité urbaine, sociale et intergénérationnel le, conjuguant logements, commerces, restaurants, bureaux
et écoles… Un quartier promis à un bel avenir.

Ouest Village en chiffres

  • 63 m de haut
  • 16 étages
  • 10 144m² de surface habitable
  • 160 logements privés (dont 50 logements intermédiaires vendus au bailleur social In’li)
  • 1 crèche
  • 2 commerces (boulangerie, opticien)

 

À voir aussi :

A Puteaux, la biodiversité s’expose et nous touche au cœur

Samuel Hebert

Inauguration de la résidence Sublime

Samuel Hebert

Les travaux reprennent

Samuel Hebert